Handicaps - Page 5

  • Transmettre ses connaissances par la pairémulation

    Imprimer

    La Mutualité Française Normandie propose une quatrième session de formation pour les personnes en situation de handicap et les aidants, pour apprendre à conseiller et orienter ses pairs. C’est le concept de pairémulation.

    Le concept de pairémulation© : une personne en situation de handicap autonome, le « pairémulateur », partage ses connaissances dans des contextes d’apprentissage et de soutien avec un pair, le «pairémulé». Les objectifs de l’apprentissage étant l’acquisition d’une plus grande autonomie.

    Cette formation gratuite s’inscrit dans le cadre du projet de développement des activités de pairémulation© sur des principes de partage d’expériences, en partenariat avec la Commission Départementale Sport & Handicap du CDOS de l’Eure, la DRJSCS Haute-Normandie, la ville d’Evreux, le SAMETH 27, la MDPH 27, la MATMUT et la MASFIP. Elle est composée d’apports théoriques (accès aux droits, accès à la santé, maintien dans l’emploi, connaissances des différents handicaps …) et d’ateliers pratiques (mises en situation, activités sportives et de loisirs, échanges d’expériences, jeux de rôle…).

    La formation se déroulera à l’Institut de formation de kinésithérapie de l’hôpital de la Musse à Saint-Sébastien-de-Morsent (27), les 2, 3, 9, 10, 16 et 17 décembre 2015, de 9 h à 12h et de 14h à 17h.

    Pour connaître le programme de cette formation cliquer ici.

    Contact et inscriptions avant le 15 novembre 2015 :

    Céline Vauvarin

    Coordinatrice des activités de pairémulation

    02 31 94 96 97

     

    Celine.vauvarin@normandie.mutualite.fr

     

     

    Affiche pairémulation blog.jpg

     

  • Colloque sur le handicap invisible

    Imprimer

    L’AFTC de l’Eure (Association de Familles de Traumatisés crâniens et Cérébro-lésés) organise un colloque le 17 novembre à l’hôpital de la Musse à Saint Sébastien de Morsent sur le handicap invisible « La Tierce personne, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), et l'utilisation de l'indemnisation du dommage corporel ».

     

    Pour tous renseignements et participer consulter le programme et le bulletin d’inscription.

  • Evaluez votre compensation sur compensationhandicap.fr !

    Imprimer

    L’APF et le magazine Faire Face lancent le baromètre de la compensation. Un questionnaire en ligne qui permet aux bénéficiaires de la PCH d’évaluer leur compensation.

    Interactif et permanent, ce nouvel outil permet de mesurer la qualité de la compensation en France. Avec ce baromètre, les personnes concernées sont les actrices centrales de cette nouvelle campagne. De personnes évaluées, elles deviennent évaluatrices !

    Rendez-vous sur compensationhandicap.fr, inscrivez-vous et répondez à 18 questions relatives à votre PCH !

    En quelques clics et en seulement 5 minutes, vous pourrez noter plusieurs critères : l’accueil, l’information et l’accompagnement, l’évaluation des besoins, les délais d’instruction, les aides accordées ainsi que la gestion et le suivi des aides. Vous obtiendrez ainsi le niveau de votre compensation noté sur 10, ainsi que des notes sur 10 par critère.

    Vous pourrez ensuite comparer votre résultat avec la note dans votre département et au niveau national, et partager les résultats sur les réseaux sociaux.

    Soyons nombreux à répondre d’ici cet automne, date de médiatisation des résultats !

    En effet, plus le nombre de répondants sera grand, plus nous aurons des résultats fiables qui nous permettront de revendiquer encore plus fortement un droit à compensation intégral répondant aux besoins des personnes en situation de handicap et de leur famille.

    A vos clics sur compensationhandicap.fr ! Partagez vos résultats sur les réseaux sociaux et parlez-en autour de vous !

    Seuls les bénéficiaires de la PCH peuvent répondre à ce questionnaire. Si vous êtes bénéficiaire de l’ACTP, de l’AEEH ou que l’on vous a refusé la PCH, vous pouvez néanmoins laisser vos commentaires à ce sujet.

    Si vous ne possédez pas d’adresse mail ou de connexion Internet, n’hésitez pas à contacter votre délégation.