• Visite de Paris en bateau-mouche (2) : le point de vue d'une organisatrice

     

    37 personnes ont été intéressées par la sortie à Paris, bateaux-mouches et musée de l’Orangerie, programmée pour le 22 octobre 2016.

    Pour répondre à cette importante demande, j’ai dû dédoubler la visite :

    - 2 véhicules pour 17 personnes le jeudi 20 octobre : 11 adhérents dont 9 en fauteuil et 6 bénévoles accompagnateurs/chauffeurs.

    - 2 véhicules pour 18 personnes le samedi 22 octobre : 12 adhérents dont 8 en fauteuil et 5 bénévoles accompagnateurs/chauffeurs.

    IMGP2044 (1024x768).jpgPour réaliser les prises en charge, nous avons sillonné une partie du département de l’Eure : Bernay, Bourg-Achard, Pacy sur Eure, St-Vincent des Bois, Louviers, Andé, St-Pierre du Vauvray, Fleury sur Andelle, Les Andelys, Épreville près le Neubourg, Guichainville, St-Sébastien de Morsent et Évreux (environ 1000 kms).

    Je remercie les 14 bénévoles qui avaient proposé leur aide pour ce voyage : tous motivés pour rompre l’isolement des personnes en situation de handicap, tous à l’écoute et attentifs à leurs besoins particuliers.

    Nous avons eu la chance d’avoir eu une météo agréable qui nous a permis de prendre notre déjeuner en extérieur devant l’embarcadère.

    Mon seul regret : c’est de ne pas avoir pu visiter le musée de l’Orangerie. En raison de l’application du plan Vigipirate, le musée ne pouvait accueillir que 5 personnes en situation de handicap en fauteuil à la fois et de plus pour le samedi en raison de la FIAC, l’accueil des groupes n’était pas possible.

    Je veux ajouter que cette année, j’ai constaté un engouement particulier pour certaines sorties : mer du 23 et 26 juillet (34 adhérents et bénévoles), festival du cerf-volant à Dieppe des 14 et 17 septembre (32 adhérents et bénévoles). Jusqu’à ce jour, en 2016 nous avons satisfait toutes les inscriptions.

    Monique THOMAS

    Pour voir l'album photos cliquer sur la photo

    IMGP2040 (768x1024).jpg

     

  • Visite de Paris en bateau-mouche (1) : le point de vue d'une adhérente

     

    IMGP2050.JPGLe jeudi 20 octobre 2016, plusieurs personnes en situation de handicap adhérentes de la Délégation APF de l'Eure se sont rendus à Paris, grâce à différents bénévoles que nous remercions, afin de faire une visite de PARIS en bateaux mouches.

    Nous avons d'abord pique-niqué sur la terrasse installée aux abord de la Seine dont les bateaux mouches ont l'exclusivité, près du Pont d'Alma. Puis vers 14h30, nous avons eu le plaisir de visiter Paris sur un bateau-mouche nommé LE COCHE D'EAU.

    Nous avons ainsi pu admirer, entre autres, :

    - la Tour Eiffel, la dame de fer qui exprime toute son importance, sa grandeur au sein de la capitale française,

    - le Quai d'Orsay,

    - l'Assemblée Nationale, édifice important parce que c'est dans ce lieu que sont votées les lois françaises également examinées par le Sénat,

    et bien d'autres édifices.

    De plus, au cours de cette promenade panoramique, la voix de l'hôtesse du bateau-mouche expliquait et commentait la visite des plus beaux monuments de Paris en différentes langues dont le français en prime.

    Nous pouvons dire que pour un Parisien, un Français venu d'ailleurs ou un touriste étranger, cette visite de Paris en bateau-mouche est incontournable et vraiment enjôleuse...

    Comme tout moment inoubliable, cette visite a pris fin et nous avons repris la direction d’Évreux en ayant le plaisir de voir d'autres monuments parisiens incontournables comme l'Arc de Triomphe.

    Sylvia GUERRIER

    Pour voir l'album photos cliquer sur la photo

    IMGP2042 (1024x768).jpg

     

     

  • Lu dans Paris-Normandie : À Évreux, Tristan Béard rappe son handicap mais aussi l’amour et l’amitié

     

    Paris-Normandie a publié une interview de Tristan Béard, jeune rappeur habitant à la Résidence APF François Morel qui vient de sortir un CD (voir l'article paru sur ce blog). Pour lire l'interview sur le site du journal, cliquer sur http://www.paris-normandie.fr/region/a-evreux-tristan-beard-rappe-son-handicap-mais-aussi-l-amour-et-l-amitie-DK7185746#.WBHCpy2LRdg.

    Musique. Tristan Béard a sorti son premier album, « kiffé », composé de sept titres. En rappant, il extériorise ses ressentis et parle d’amour.

     

    Dans « kiffé », Tristan Béard rappe l’amour, l’amitié mais aussi la colère

     

    Ses sentiments et ses états d’âme, Tristan Béard, alias Titan, les exprime en rappant. Cet habitant d’Évreux, âgé de 24 ans et originaire de Saint-Étienne-du-Rouvray (76), a sorti un album de sept titres, kiffé.

    « Dès que j’ai appris à lire et à écrire, le projet de réaliser un CD s’est imposé à moi », explique le jeune homme, cloué dans un fauteuil roulant électrique par le handicap et rencontrant des difficultés d’élocution. C’est en 2006, alors qu’il n’avait que 14 ans, que cet incorrigible sentimental a écrit sa première chanson.

    Quel est le thème qui vous inspire le plus ?

    « Ma passion, c’est la musique et la chanson. Et l’amour est la plus belle chose à décrire. Pour l’instant, les filles dont je parle sont imaginaires mais j’attends celle qui m’aimera. »

    On ressent aussi de la colère dans cet album...

    « Dans Les portes qui claquent, il s’agissait pour moi d’extérioriser un chagrin d’amour, qui fait partie intégrante de l’amour. C’était un peu un jeu d’écriture. »

    Heureusement, il y a l’amitié, la rencontre...

    « Cet ami rend hommage à Dominique Blondel, mon ami valide. Je ne veux pas oublier les accompagnants, sans lesquels les gens comme moi ne pourraient pas vivre. C’est ma manière de les remercier. »

    Qu’est-ce qui s’impose à vous en premier au moment d’écrire une chanson, la mélodie ou le texte?

    « Le texte d’abord, que je dicte. La musique est réalisée dans des studios de professionnels, à Rouen. Ils me laissent travailler à mon rythme. »

    De quoi rêvez-vous ?

    « Mon but est de briser les différences. Des rêves, j’en ai plein. Jouer sur scène, je l’ai déjà fait à Fécamp (76). J’étais stressé mais heureux. Faire de la radio aussi et puis sortir un CD au moment du Téléthon. J’ai toujours de nouvelles chansons dans la tête. »

    INFOS PRATIQUES

    L’album « kiffé » est en vente au prix de 10 €www.titan-officiel.com