Aide Humaine - Page 2

  • Bulletin Aide Humaine n°1 : ACTP/PCH : que choisir ?

    L’Allocation Compensatrice Tierce Personne (ACTP) compense les surcoûts liés au recours à une aide humaine. Il n’est aujourd’hui plus possible de faire une demande d’ACTP, cette dernière ayant été remplacée par la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) depuis janvier 2006. Néanmoins, si vous avez acquis l’ACTP avant et que vous ne souhaitez pas bénéficier de la PCH, vous pouvez la conserver. Le montant de l’ACTP est en fonction de votre handicap et de vos ressources, elle est versée à la fin de chaque mois. Vous devez pour cela fournir les justificatifs de salaire de votre aide humaine ou le manque à gagner subi par votre aidant familial.

                La PCH a été mise en place suite à la loi sur le handicap de 2005. Elle finance tous les besoins liés au handicap : l’aide humaine, l’aide technique, l’aménagement de votre véhicule ou de votre logement, les dépenses spécifiques ou exceptionnelles et l’aide animalière. Elle est attribuée après une évaluation personnalisée de vos besoins et de votre projet de vie. Concernant l’aide humaine, il y a 3 domaines dans lesquels vos besoins peuvent être pris en compte : les actes essentiels de la vie quotidienne, la surveillance régulière et l’exercice d’une activité professionnelle ou d’une fonction élective. Une fois votre temps d’aide quantifié, vous pouvez choisir le mode d’organisation de vos aides humaines et le montant de la PCH s’adapte en fonction. La PCH vous est versée mensuellement.

                Ainsi, avec la PCH Aide Humaine vous avez un nombre d’heures à utiliser selon le mode d’organisation que vous avez choisi. Contrairement à l’ACTP qui est une somme d’argent.

    Demander la PCH ne vous engage en rien. Vous pouvez faire une demande de PCH pour voir ce qui vous est proposé et si ça ne vous convient pas, vous pouvez choisir de maintenir votre ACTP.

    Pour plus d’informations : vos-droits.apf.asso.fr

    Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter Alice Caplain, notre chef de projet au 07.87.48.95.82 ou par mail à l’adresse suivante : alice.caplain@apf.asso.fr.  

  • Hausse du pouvoir d’achat au 1er janvier 2018

    Vous êtes particulier-employeur, comment revaloriser le salaire net de vos salariés ?

    La réforme Macron mise en place au 1er Janvier 2018 annonce : une baisse des cotisations salariales (chômage et assurance maladie) en contrepartie d'une hausse de la CSG (Contribution Sociale Généralisée).

    Cette réforme entraîne une légère hausse des revenus des salariés à la fin du mois. Ainsi, en tant que particulier-employeur, vous devez revaloriser le salaire net de vos salariés. Pour connaître le nouveau montant et l’appliquer lors de la déclaration mensuelle, vous pouvez vous servir de l’estimateur en ligne CESU : https://www.cesu.urssaf.fr/info/accueil/estimateurs/estimer-le-nouveau-salaire-horai.html 

    Rassurez-vous, cela ne nécessite pas d’avenant au contrat de travail.

    En parallèle, une nouvelle cotisation patronale de 0,05% a été créée. Vos cotisations patronales vont donc légèrement augmenter, ne soyez pas étonnés.

    Vous trouverez plus d’explications sur le site CESU : https://www.cesu.urssaf.fr/info/accueil/question-du-moment/hausse-du-pouvoir-dachat-au-1er.html

    Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter Alice Caplain, notre référente « aide humaine », au 07.87.48.95.82 ou par mail à l’adresse suivante : alice.caplain@apf.asso.fr